LUMIÈRE À HAUTE ÉNERGIE VISIBLE

Qu’est-ce que la lumière à haute énergie visible ?

Également appelée lumière bleue, la lumière à haute énergie visible (HEV) est formée de longueurs d’onde comprises entre 380 et 500 nanomètres.

Grâce à son énergie élevée, la lumière HEV est plus dispersée que les autres longueurs d'onde visibles. Voilà pourquoi un ciel clair paraît bleu à nos yeux. La lumière bleue est également émise par un grand nombre de sources artificielles de lumière, ainsi que par les rayons directs du soleil.

Pourquoi la lumière à haute énergie visible est-elle dangereuse pour nos yeux ?

La lumière à haute énergie visible est la partie la plus énergétique du spectre de lumière visible et peut donc mener à des risques de toxicités rétiniennes. De plus, elle n’est pas bloquée par des filtres physiologiques comme le film lacrymal, la cornée, le cristallin et le corps vitré, sauf après avoir atteint un certain âge. Aucune association clinique n’a encore été faite entre l’exposition à la lumière bleue et la DMLA chez les humains. Cependant, la nocivité liée aux radiations de lumière HEV sur la rétine a été amplement documentée depuis les 30 dernières années. Les dommages observés sont les mêmes dommages cumulatifs présents chez la DMLA, ce qui suggère l’existence d’une relation entre les deux.

Lorsqu’il est question d’exposition au soleil, mieux vaut prévenir que guérir !

Les verres filtrant la lumière HEV, surtout lorsque portés tôt dans la vie d’une personne, sont donc plus efficaces pour prévenir le vieillissement prématuré de la rétine.

Alors que l’espérance de vie croît de plus en plus et avec l’attrait grandissant pour les régions chaudes et ensoleillées, le développement des loisirs de plein air et la diminution de la couche d’ozone, porter des verres polarisants devrait être sérieusement considéré. Il s’agit d’une solution sans risque, simple et abordable pour tous.